Zlatko  19-Apr-2021 16:40  9  251 lectures
Ouvert à la critique franche

Consolation

Je sais bien ce qu’ont vu ces yeux d’enfant qui souffrent
Ouverts tout grand sur le néant, comme une chouette
Je cherche leur regard mais ils ne sont qu’au gouffre
Où des corps sans chaleur vont sur des chiens sans tête

Ces yeux qui dans la nuit ne veulent plus ciller
Dont le bleu-mer si beau s’est figé dans la glace
Et leur anneau de vert semble parfois griller
Comme un feu de terreur où je n’ai pas ma place

Je sais que d’inhaler les vapeurs de ce vide
On est happé au cou comme d’un crochet froid
Et qu’on s’écrase nu sur les plaines acides
Où l’esprit veut hurler et le corps est sans voix

Ces vapeurs de venin et de sang qui s’infiltrent
Aux narines brûlantes, à la gorge crispée
Et des spasmes frileux font des danses de pitres
A nos doigts filandreux, à nos membres fripés

Je sais que l’île morte est cernée de mystiques
Aux visages coulants, à l’odeur de charogne
Montées sur des geysers hurlants, armées de piques
Et qui fondent sur le cœur blessé, et qui cognent

Cette île sans miracle où tes yeux sans y croire
Ouverts tout grand sur le néant, ont assisté
A ces charniers sifflants qui peuplèrent mes soirs
Quand j’étais comme toi au chevet des damnés

Je sais que je voudrais te protéger, dissoudre
Ces visions de malheur d’un grand jet de beauté
Que je voudrais tonner la poésie de foudre
Pour brûler l’arbre mort où tu restes perchée

Mais il faut se remplir du néant pour savoir
Tous les noms du menteur quand il vient te chercher
Tu les sauras bientôt et ma main dans le noir
Sentira que ta main a cessé de trembler


Z 29 11 18
Imprimer cet article
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Ossuar
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

Avant de concocter un ch'tio commentaire où précisions techniques et déductions stylistiques se livreraient à un duo de volley, voire même un duel de haut vol, il importerait qu'une Belle Brune aux tentations dictatoriales révèle à la glèbe des auteurs metaoniriques ce qu'elle entend par "poème classique".

Oyons donc, perclus d'admiration lointaine, l'avis impériale de notre Maîtresse Ressuscitée :

( Magne toi, Hécate, on n'a pas que ça à foutre...)
Publié 19-04-2021 20:36
 
Geho
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

classique ? Ce serait plutôt métré : avec un nombre de pieds identique à chaque vers ou en alternance et avec ou sans rimes ?
Publié 19-04-2021 20:54
 
Geho
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

bon, je démarre et j'ai commenté sans avoir lu le texte de SZLATKO ...C'est fait.
ça balance bien ces alexandrins ! Et quelques images m'ont plu. Au plaisir !
Publié 19-04-2021 21:07
 
Zlatko
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

Merci Geho !
Publié 19-04-2021 21:58
 
Hécate
  • Dictatrice littéraire
  • Dictatrice littéraire

 Re : Consolation

D'abord pour répondre à Ossuar (et puisque cette catégorie est enfin inaugurée), l'intérêt de la classification moderne/classique est justement de se permettre des commentaires techniques sur les règles prosodiques sans avoir à se poser la question. Donc on peut y aller.
Si les histoires d'élision ou de genres de rimes n'intéressent pas l'auteur, il pourra le déplacer dans Postmoderne et contemporain :p

Ah, Z.! ça faisait longtemps que je ne t'avais pas lu. Et ça m'avait pas mal manqué. Ce ton très "Baudelairien" pour servir une poésie sombre... même au milieu de 500 autres textes je me serais arrêtée.

Pour ce qui est de la définition classique, pour la métrique, je n'ai pas trop boitillé si ce n'est à cause des césures (les années passent et je suis toujours une psychorigide de l'hémistiche) et un petit -ée qui, si ma mémoire est bonne, ne passe pas vraiment là "est cernée de mystiques" (mais j'avoue que je les évite devant des consonnes parce que j'ai toujours le doute)

Si tu cherches un axe d'optimisation, je pense que c'est plutôt sur les rimes qu'il faudrait se pencher. L'alternance rimes féminines/masculines est clairement passée aux oubliettes et je crois qu'on ne peut pas faire rimer singulier et pluriel.

Du coup pris comme tel, effectivement ce texte aurait plus sa place dans la catégorie Postmoderne, mais si l'objectif est d'améliorer ta maîtrise des règles strictes du classique, alors il est bien là.

Dans tous les cas ça reste un texte comme je les aime. Les "Je sais.." qui sonnent comme une litanie, ce sens du sinistre qui tente de s'ourler d'une note d'espoir
"Je sais que je voudrais te protéger, dissoudre
Ces visions de malheur d’un grand jet de beauté
Que je voudrais tonner la poésie de foudre
Pour brûler l’arbre mort où tu restes perchée"

Tu connais mes couleurs <3
Publié 19-04-2021 21:26
 
Zlatko
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

Merci pour les gentils mots Hécate !

Quant à l'emplacement du texte j'ai simplement supposé que l'autre section était plutôt destinée aux poèmes en prose et que celle-ci concernait la poésie plus "normée" - ici, des alexandrins et des strophes de quatre vers. Je ne m'interroge effectivement pas plus que ça sur les hémistiches, et pas du tout sur le genre des rimes ou les règles globales des alexandrins - le but n'étant pas de compter mais de livrer un ressenti.

Si cela exclut de facto ce texte de cette section, je n'ai aucun problème avec ça!
Merde pour ce lancement de forum, je te souhaite que ça marche.

Z
Publié 19-04-2021 21:56
 
Hécate
  • Dictatrice littéraire
  • Dictatrice littéraire

 Re : Consolation

Merci :)
yeah ça va rouler !

C'est vrai que la description de l'autre catégorie n'est pas forcément super précise.
Je ne voulais pas trop catégoriser mais justement pour ceux qui veulent vraiment se frotter aux règles du classique (ou ceux qui veulent jouer à la traque à l'élision foireuse ou à la synérèse malvenue), j'ai besoin que les intentions de l'auteur soient affichées clairement ^^

Du coup je vais me repencher sur ces descriptions (ou le système complet :p) et en attendant, si tu veux éviter à Bass de se fatiguer à te signaler des hiatus pour rien, tu peux éditer ton texte et le mettre dans Postmoderne ;)
Publié 19-04-2021 22:25
 
Cendrillon
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

J'ai la sensation d'avoir lu 2 textes distincts. L'impression que les 2 premières strophes sont différentes du reste. Et justement ces 2 strophes m'ont davantage mis mal à l'aise, de part leur froideur, les images crues qui prennent aux trippes, qui me semblent être très réelles. Et paradoxalement ce sont celles que je préfère... Que j'ai le plus retenu. Les autres strophes m'emportent vers un univers davantage inventé, j'aime tout autant la lecture mais je me sens moins "concernée". La fluidité dans tes alexandrins est bien présente mais cela ne m'étonne pas sous ta plume ! Je suis un peu comme Hécate je suis plus confortable avec des césures à l'hémistiche ( c'est mon côté psychorigide qui parle je crois !) mais passé cet inconfort je suis ton rythme sans difficultés. Pour le reste je n'ai clairement pas les connaissances pour ramener ma fraise donc je m'abstiens ! Voilà félicitations à toi si tu arrives à comprendre ce commentaire, j'ai fait du mieux que j'ai pu pour retranscrire mon ressenti mais je ne suis pas convaincue du résultat mdr
Publié 20-04-2021 22:27
 
Zlatko
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : Consolation

Merci beaucoup Cendrillon !
En plus tu mets le doigt sur quelque chose qui me préoccupe souvent, le fait qu'un poème (en tout cas chez moi) naît souvent d'une "urgence d'écrire", quelques vers arrivent au rythme d'une marche, on rentre, on s’assoit et on écrit vite pour ne pas les perdre - ici les deux premières strophes - et passé ce moment on trépigne un peu et on "tire" l'idée.
Quoiqu'il en soit je suis reconnaissant pour cet avis sincère et développé !

Z
Publié 27-04-2021 19:13
 
Design by: XOOPS UI/UX Team