Geho  07-May-2021 20:00  4  192 lectures
Ouvert à la critique franche

La complainte de la forêt

La complainte de la forêt

Mon âme scintille bleue
Sur la racine humide
Elle épie
A l'ombre des rameaux courbés du hêtre
Noyée dans le vitrail céleste
Elle respire dans l'azur d'une mare oubliée
Au creux d'un vallon triste
Les arbres du mois noir
Y pleurent d'être secoués
Dénudés par les vents froids
Elle craque sous la peau des branches mortes
Chante sous la voûte des cathédrales vertes
Impose le silence et la crainte
Elle veille
Sur les elfes endormies
Dans le hamac tendu par l'épeire
Entre anémone et fétuque
Dans les moustaches du bouleau blanc
Elle rit des gais lutins
Chevauchant les carabes et le grand capricorne
Elle couvre d'or la fougère
La nomme royale
Souffle au pied de la russule
Jusqu'à l'enfler lie-de-vin
De chanterelles odorantes
Elle tisse un décor
Au tapis de feuilles mortes
Ponctué d'amanites rutilantes
Elle salue bas
La biche élégante
Sous les rameaux couverts de neige
Mon chant vous dit la respiration du monde
Où s'active en secret l'humus
L'alchimiste de la régénération
Il vibre de l'harmonie terre eau ciel
Orchestré par la sève discrète
Amie de la lune et des saisons
A genoux, petit Homme,
Remercie-moi de la mise en scène
Du théâtre de la vie
Sans ton respect
Comment prolonger à l'infini
Le plaisir de tes sens, de ta faim, de ton imaginaire ?
Imprimer cet article
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Filo
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : La complainte de la forêt

Ce texte respire les sous-bois et la nature, comme seul un passionné peut les décrire.
Il se veut presque didactique, en tout cas moi j'y apprends des choses, des mots insoupçonnés ou jamais approfondis.
Le vers "Mon chant vous dit la respiration du monde" m'a particulièrement enchanté.

L'apostrophe finale aurait pu être plus poétique, le dernier vers notamment m'a un peu fait retomber la magie générale, mais rien de grave, c'est l'évocation entière, que dis-je, le message qu'on retiendra, dont l'enjeu menacé devient prioritaire face au béton des futiles enjeux politiques humains.

Je ne peux m'empêcher de conseiller aux lecteurs qui auront apprécié cette déambulation bucolique le livre écrit par Geho et Kate qui vient de paraître (poésie & linogravures) :
https://www.filosphere.fr/product-page/balades-%C3%A0-temps-perdu
Publié 08-05-2021 10:49
 
boetiane
  • Gratte-papier
  • Gratte-papier

 Re : La complainte de la forêt

électricité des mots et du spectacle soudain scintillés sous le front _frondaisons de verts sombres et d'or orientés vers le cœur serré du Kogi désemparé (par ex), nous « les petits frères » désespérants _disparaissants ces microcosmes >>> que fera l'épeire sans son hamac (j'ai adoré), l'acrobate sans la canopée, le sabot délicat contournant l'orchidée ?

merci Geho pour la chlorophylle, la couleur, l'appel
et merci à Filo pour ce lien qui m'apparaît précieux (ainsi que ton entreprise dont je salue l'initiative) >>> j'attends désormais de pouvoir savourer l'ouvrage à quatre mains que tu nous proposes
Publié 09-05-2021 19:51
 
Zlatko
  • Auteur d’OR
  • Auteur d’OR

 Re : La complainte de la forêt

Très jolie évocation, surtout pour un amoureux des sous-bois comme moi ! Avec une préférence pour ce passage du Vallon triste, "Les arbres du mois noir Y pleurent d'être secoués", particulièrement mélancolique et brumeuse. Un peu interdit sur le dernier vers par contre, comme Filo ; je comprends l'intention mais je n'y ai pas senti l'élégance du reste du poème.

Z
Publié 12-05-2021 12:00
 
Inkblot
  • Scribouillard
  • Scribouillard

 Re : La complainte de la forêt

Oh!
Je reconnais ici, il me semble, beaucoup de traces "celtiques" un peu de Yeats (In the Seven Wood) et ce fameux Miz du breton, novembre, le mois noir.
Alors, forcément, ça me parle.
Moins fan des derniers vers, petit homme, à genoux etc. D'abord parce que je me rebelle contre les personae autoritaires... c'est tout à fait personnel ! Ensuite parce que le petit homme devant la nature sublime, c'est un peu un cliché romantique, non ?
Je retourne en balade dans les bois !
Publié 10-06-2021 09:38
 
Design by: XOOPS UI/UX Team